Mimesis : La mimesis, plus forte que l’imitation.

L’art du peintre comme toute forme d’acte poétique relève de la mimesis. La mimesis ne saurait être restreinte à l’imitation. Elle est mimique effectuée par le corps et l’esprit de l’artiste à partir d’éléments de réalité qu’elle ouvre à  du sens. Elle est expression, c’est à dire ouverture et métamorphose… Elle met le corps du peintre et du spectateur en connivence avec la chose, elle embrasse et fait vivre son énigmatique surface…

En s’appuyant sur les réflexions de Platon et d’Aristote, en analysant deux œuvres picturales mais aussi la tragédie antique tout particulièrement éclairante à  cet égard, l’objet du propos est d’appréhender l’importance de la mimesis dans la création artistique et de nous permettre d’ enrichir la relation que nous entretenons avec les œuvres d’art.

Ingres - Oedipe et le Sphinx

L’examen spécifique et approfondi de la mimesis picturale fera l’objet d’un prochain billet.
Pour lire le billet cliquer ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *